Pharmacie Du Devoluy - Flux RSS de conseils santé Les conseils santé de Pharmacie Du Devoluy et dossiers sur les maladies et pathologies les plus courrantes. https://pharmaciedudevoluy.pharm-upp.fr/conseils Mon, 29 May 2023 08:31:04 +0200 <![CDATA[Comment lutter contre la perte de cheveux ?]]>

Pour lutter contre la perte de cheveux, la première chose à surveiller, c'est votre mode de vie : une alimentation saine pour éviter les carences et le stress, car cela fragilise les cheveux ! Voici nos conseils pour prendre soin de vos cheveux :

  1. Lavez-vous les cheveux maximum 3 fois par semaine pour ne pas les assécher
  2. Évitez de les lisser, défriser ou de les sécher au sèche-cheveux
  3. Massez votre cuir chevelu
  4. Utilisez de l'huile essentielle d'ylang-ylang (2 gouttes dans une dose de shampooing) pour stimuler la repousse
  5. Brossez-les délicatement
  6. Évitez de les comprimer avec un élastique qui serre trop, optez pour le chouchou !
]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/614-comment-lutter-contre-la-perte-de-cheveux
<![CDATA[Comment voyager en avion quand on est enceinte ? Conseils et astuces]]> Si vous êtes enceinte et que vous prévoyez un voyage en avion, vous vous demandez peut-être comment assurer votre confort et votre sécurité pendant le vol. Nous allons voir les précautions à prendre avant d’entreprendre un voyage en avion.

 

Précautions médicales

Dans un premier temps, nous vous conseillons de parler de votre projet de voyage en avion avec votre médecin. Connaissant votre situation, il sera à même de vous personnaliser les différentes précautions à prendre et vous fournir des documents nécessaires à votre voyage.

 

À combien de semaines de grossesse est-il possible de prendre l’avion ?

  • Voyager en avion lors du premier trimestre de grossesse n’est pas déconseillé, mais peut apporter, fatigue, nausée et vomissement. 
  • Jusqu'à la 36ème semaine de grossesse (en l’absence de complication), il n’y a pas de contrindication sur les voyages en avion.
  • Au-delà de la 36ème semaine, il est déconseillé de prendre l’avion.

 

Conseils pratiques pour les voyageuses enceintes

  • Se munir d’un certificat médical récent et d’une copie du dossier médical.
  • Choisir une place confortable et spacieuse dans l’avion.
  • Se lever et marcher régulièrement pendant le vol.
  • S’hydrater fréquemment.
  • Porter des bas de contention.
  • Porter des vêtements amples et dans lesquels vous serez confortable.

 

Précaution vis-à-vis de la compagnie aérienne

Chaque compagnie aérienne a une politique différente envers le transport de femmes enceintes. 

En effet, certaines compagnies peuvent demander des documents particuliers (certificat médical datant de moins de 48 heures par exemple). Certaines compagnies peuvent interdire le voyage à une femme enceinte à partir d’un certain nombre de semaines de grossesse. 

 

Avant d’acheter votre billet d’avion, pensez à consulter les détails de la compagnie aérienne et il peut être intéressant de souscrire à une assurance voyage.

 

Des risques très minimes 

Voyager en avion lorsqu’on est enceinte n’apporte pas de risques particuliers pour votre santé et celle de votre bébé. C’est pour cela que vous pouvez voyager tardivement pendant votre grossesse (le risque principal au-delà de 36 semaines est d’accoucher dans l’avion).

 

Sécurité de l'aéroport

  • Il n’y a aucun risque pour vous ou votre futur bébé à passer les contrôles de sécurité. Il s’agit de détecteurs de métaux et non pas des rayons X.

 

Radiations atmosphériques et pressurisation

  • Les risques dûs à une exposition prolongée de radiation atmosphérique sont présents si vous prenez un avion quasi quotidiennement, pour un voyage, il n’y a aucun danger.
  • Pour un avion pressurisé en vol, cela n'apporte pas de danger pour le bébé.

 

Sur place

Selon les zones du monde où vous voyagez, vous pouvez consulter les vaccins et précautions à prendre selon votre situation sur le site “Médecine des voyages

 

L’équipe de la pharmacie se tient à votre disposition pour répondre à vos questions et vous accompagner dans votre période de grossesse.

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/607-comment-voyager-en-avion-quand-on-est-enceinte-conseils-et-astuces
<![CDATA[Comment nettoyer les oreilles de son animal ?]]>

Il est important de nettoyer régulièrement les oreilles de votre chien ou chat pour éviter les infections et les accumulations de cire. Un chat se nettoie les oreilles seul la plupart du temps, mais si vous constatez que ses oreilles ne sont pas propres, vous pouvez lui nettoyer comme pour votre chien.
Examinez les oreilles : si elles suintent,  il faut aller chez le vétérinaire. Si elles contiennent des saletés et du cérumen, vous pouvez les nettoyer vous-même. Voici comment procéder pour nettoyer les oreilles de votre animal en 6 étapes :

  1. Choisissez un nettoyant auriculaire adapté
  2. Relevez l'oreille pour verser quelques gouttes de produit dans le conduit auditif
  3. Massez doucement la base de l'oreille
  4. Laissez-le secouer la tête
  5. Récupérez les impuretés et le cérumen avec une compresse
  6. Répétez l'opération si l'oreille est très sale

:danger: Il ne faut surtout pas utiliser de coton tige au risque de lui faire très mal ou de le rendre sourd. N'oubliez pas de le récompenser après un nettoyage !

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/612-comment-nettoyer-les-oreilles-de-son-animal
<![CDATA[Moucher bébé : quelles sont les meilleures techniques et les produits à utiliser ?]]> Vous avez un nouveau-né à la maison et vous vous demandez comment moucher votre bébé ? Ne vous inquiétez pas, nous allons vous aider à trouver les meilleures techniques et les meilleurs produits pour moucher votre bébé en toute sécurité.

Il est important de moucher votre bébé pour lui éviter des complications respiratoires et le soulager. Il existe plusieurs techniques et produits pour moucher bébé selon son âge.

Il est conseillé de moucher votre nouveau-né en cas d’encombrement avant les repas et les périodes de repos.

Bien que désagréable, la manipulation n’est pas douloureuse pour le nouveau-né.

 

Pour les bébés de moins de 6 mois

Pour les bébés de moins de 6 mois, il est recommandé d’utiliser du sérum physiologique simple.

Lavage de nez 

Une fois votre bébé sur le dos et la tête tournée :

  • Insérez progressivement le sérum physiologique dans une narine en bouchant l'opposé.
  • Attendez quelques secondes, les sécrétions devraient couler.
  • Faites la même manipulation avec l’autre narine.

 

Optez pour le mouche-bébé ! 

Votre bébé toujours sur le dos et tête tournée : 

  • Versez le sérum dans une narine pour humidifier le tout.
  • Laissez agir quelques secondes.
  • Aspirez le mucus par la suite avec l’embout du mouche-bébé.
  • Répétez l’opération avec l’autre narine.

Il existe des versions électriques et manuelles.

 

Seringue mouche bébé

Les seringues mouche bébé sont une alternative qui permet d’effectuer un lavage plus doux pour les tout-petits, toujours avec du sérum physiologique. Cette technique convient très bien à un lavage quotidien du nez.

Consultez notre équipe en pharmacie pour connaître dans quelle situation privilégier le mouche-bébé.

 

Pour les bébés de plus de 6 mois

À partir de 6 mois, il est possible d’utiliser d’autres moyens pour laver le nez de votre bébé. Vous pouvez ainsi utiliser des sprays ou pulvérisateurs à base de solution saline. Attention à ne pas soumettre les narines de votre bébé à une trop forte pression de pulvérisation.

 

Comment positionner le bébé ?

Placez votre bébé ainsi : 

  • Entre vos jambes allongées

  • La tête à hauteur de vos cuisses et les bras bloqués sont celles-ci.
  • Tournez la tête de votre bébé et commencez le nettoyage.

 

Votre enfant peut se moucher seul

Vous pouvez toujours utiliser des sprays et pulvérisateurs en faisant participer votre enfant.
En effet, faites-le s'asseoir, introduisez le sérum physiologique dans la narine et demandez à votre enfant de se moucher. Réitérer l’opération pour l’autre narine.

 

Toute l’équipe de la pharmacie se tient à votre disposition pour vous conseiller et expliquer comment moucher votre bébé.

 

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/609-moucher-bebe-quelles-sont-les-meilleures-techniques-et-les-produits-a-utiliser
<![CDATA[Comment bien se laver les dents ?]]>

Lavez vous les dents au moins deux fois par jour (matin et soir, plus le midi si possible) durant deux minutes avec une brosse à dents souple de préférence :

  1. Mouillez votre brosse et ajoutez une petite quantité de dentifrice
  2. Brossez-vous de la gencive vers la dent, la brosse inclinée à 45°
  3. Brossez l'extérieur et l'intérieur des dents
  4. Brossez ensuite le dessus des dents
  5. Puis la langue pour éviter la mauvaise haleine
  6. Rincez votre bouche et la brosse à dent
]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/610-comment-bien-se-laver-les-dents
<![CDATA[Grossesse et alimentation : préserver ma santé et celle de mon bébé]]> Une alimentation saine et variée

La grossesse est une période importante pour la santé de la femme et du bébé à naître. Il est donc essentiel d’avoir une alimentation équilibrée et variée qui couvre les besoins nutritionnels de la mère et du futur enfant.

Les femmes enceintes doivent manger des aliments riches en vitamines, minéraux et nutriments essentiels, notamment des protéines, des glucides et des acides gras essentiels. Les aliments riches en calcium, en fer et en folate sont également très importants.

 

Exemples d’aliments à consommer : 

  • Cinq fruits et légumes par jour
  • Du pain, des céréales et d’autres sucres lents (légumineuses)
  • Des produits laitiers 
  • Des aliments protéinés (pois chiches, lentilles, tofu, œufs, noix, graines, beurre d’arachide, viandes, poissons…)

Il faut aussi boire suffisamment d’eau et limiter les aliments gras, sucrés ou salés.

 

Précaution pour les femmes enceintes

Le régime alimentaire d’une femme enceinte comporte malheureusement quelques restrictions pour assurer le bon développement du bébé à naître, mais aussi pour leur propre santé.

En effet, certaines infections alimentaires ou carences nutritionnelles peuvent avoir des conséquences graves sur la grossesse et le développement du bébé.

Quelques précautions à prendre pour éviter les risques d’infections alimentaires ou de carences :

  • Éviter les fromages à pâte molle ou au lait cru, car ils peuvent contenir des bactéries potentiellement dangereuses pour la femme enceinte et le bébé, comme la listeria monocytogenes. Il faut donc privilégier les fromages au lait pasteurisé ou stérilisé, et les fromages à pâte dure.

  • Cuire suffisamment les viandes et les poissons pour éviter les risques d’infections par des parasites ou des bactéries qui peuvent être présents dans les aliments crus ou peu cuits. Une cuisson à point est donc à privilégier pour la viande.

  • Laver soigneusement les fruits et légumes pour limiter le risque de contamination bactérienne via la peau des légumes et des fruits.

  • Ne pas consommer d’alcool et éviter la caféine

 

Un doute ou une question ? L’équipe de la pharmacie se tient à votre disposition pendant et après votre grossesse. 

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/606-grossesse-et-alimentation-preserver-ma-sante-et-celle-de-mon-bebe
<![CDATA[Comment faire un autotest VIH ?]]>

Le Test Rapide d’Orientation Diagnostique VIH permet d’avoir un résultat en 30 minutes maximum. Pour que le test soit totalement fiable, il faut que la dernière prise de risque date de plus de 3 mois. Voici comment réaliser le test :

  1. Lavez-vous les mains à l'eau chaude, puis nettoyez le bout de votre doigt à l'alcool et laissez sécher
  2. Placez la face rouge de l'autopiqueur sur le côté du doigt et appuyez jusqu'à ce que l'aiguille pénètre
  3. Mettez l'autotest à la verticale en contact avec la goutte de sang pour l'aspirer
  4. Insérez l'autotest dans le diluant. Une traînée rose doit apparaitre au bout d'une min, sinon, enfoncez plus.
  5. Après 15 minutes, si un trait apparait, le test a fonctionné et le résultat est négatif
  6. Si deux traits apparaissent, le test est positif : il faut confirmer le résultat par un test sanguin en laboratoire et consulter un médecin pour entamer un traitement

Depuis 2022, l'accès au dépistage du VIH en laboratoire est possible gratuitement sans prescription médicale et sans avance de frais. 

Si vous avez besoin de plus d'informations, vous pouvez contacter Sida info service au 0 800 840 800.

Mode d’emploi simplifié, référez vous à la notice du test acheté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/605-comment-faire-un-autotest-vih
<![CDATA[Comment masser son bébé ?]]>

Le massage est bénéfique pour le développement sensoriel de votre bébé, cela va permettre de réduire son stress, stimuler son système immunitaire, favoriser son transit et l'huile de massage fait du bien à sa peau notamment si elle est sèche ! Vous pouvez commencer à le masser tout doucement à partir de l'âge d'un mois et le massage peut s'intensifier au fur à mesure qu'il grandit :

  1. Réchauffez l'huile de massage entre vos mains si elle est froide. Votre bébé doit être bien installé, dans une pièce chauffée
  2. Vous pouvez le masser avant de le coucher, après le bain, durant un moment calme. Mais il ne faut pas le masser après le repas
  3. Faites des mouvements doux et circulaires pour stimuler la peau de votre bébé. Il ne faut pas le chatouiller
  4. Vous pouvez masser : les jambes et les pieds, la poitrine et le ventre, la tête, le front, les joues et le dos
  5. Massez-le 5 min la première fois puis augmentez petit à petit le temps de massage
  6. S'il régurgite, pleure, n'a pas l'air à l'aisestoppez le massage et réessayez une autre fois.

 

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/593-comment-masser-son-bebe
<![CDATA[Je saigne du nez : comment réagir ?]]>

Si vous saignez du nez, voici quoi faire pour stopper le saignement :

  1. Surtout ne vous penchez pas en arrière, le sang pourrait couler dans la gorge
  2. Penchez-vous en avant et pincez-vous l’extrémité du nez juste au-dessous de l’os
  3. Maintenez appuyé 10 minutes tout en respirant par la bouche
  4. Vous pouvez appliquer de la glace à la base de la narine touchée
  5. Si le saignement reprend, mouchez-vous pour retirer les caillots et recommencez à vous pincer le nez pendant 5 minutes
  6. Evitez de vous moucher dans les heures qui suivent pour permettre la bonne coagulation

Si le saignement ne s'arrête toujours pas après cela ou que cela vous arrive fréquemment, consultez un médecin.

 

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/592-je-saigne-du-nez-comment-reagir
<![CDATA[Allergies : traitements et solutions pour réduire les symptômes]]> Plus d’un français sur 5 est allergique. Certains mois et particulièrement au printemps, ces allergies refont surfaces. Si certaines sont très courtes, d’autres sont bien plus longues et peuvent durer jusqu’à la fin de l’automne. 

Éternuements à répétition, nez qui coule, nez bouché, démangeaisons, yeux larmoyants, picotements, gorge qui gratte... avec les beaux jours, revient le rhume des foins, appelé aussi rhinite allergique.

Heureusement, il est possible de faire face !

 

Des allergènes très connus

Il faut une présence massive d’un pollen petit et très allergisant et parfois même un environnement extérieur particulier (plusieurs pollens, pollution, vent, …) pour que que l'on déclenche des réactions allergiques.

Le RNSA, Réseau National de Surveillance Aérobiologique surveille la qualité de l’air et fournit une documentation détaillée de tous les arbres et toutes les plantes allergisantes. Ainsi, l’aulne, les bouleaux, le charme, le noisetier, le frêne, l’Olivier, quelques herbacées et quelques graminées sont reconnus comme très allergisants et ne sont par exemple pas plantés en ville.

Vous trouverez sur www.pollens.fr une carte de France des pollens allergisants mise à jour chaque semaine grâce au RNSA.

 

Quels sont les signes d’une allergie aux pollens ?

Le pollen libère des protéines quand il est en contact avec les muqueuses (nez, yeux, bouche). En présence de ce corps étranger, le corps humain libère de l’histamine pour le combattre. C’est cette libération d’histamine qui va entrainer les signes d’une allergie aux pollens.

Les signes se manifestent par une conjonctivite allergique (œil rouge, œdème des paupières, démangeaisons…) et/ou par des symptômes respiratoires (nez qui coule, se bouche ou démange, éternuements, brûlure de la gorge…).

La réaction allergique peut aller jusqu’à la crise d’asthme, dont les signes cliniques sont une diminution du souffle, des sifflements bronchiques, ainsi qu’une toux persistante souvent nocturne.

La rhinite allergique, outre ses symptômes propres, peut également avoir des conséquences auxquelles on ne pense pas toujours : une baisse éventuelle de la concentrationune certaine fatiguedes troubles possibles de l'humeur, de l'irritabilité, parfois des troubles du sommeil... Chez certains enfants, elle peut limiter la capacité de concentration et d'apprentissage, elle peut freiner aussi la pratique des sports. De quoi perturber le déroulement de la journée ! 

 

Que faire pour éviter ou réduire une réaction allergique ?

Les jours de beau temps où le temps est sec et venteux permettent au pollen de se disperser. En revanche, les averses font baisser les concentrations de pollens dans l’air en les plaquant au sol, diminuant le risque d’allergie. Les jours pluvieux sont donc les moment à privilégier pour aérer votre intérieur, sortir, etc ... Pour prévenir et diminuer la réaction allergique, voici d'autres petits conseils du quotidien à connaître :

  • Rincer vos cheveux le soir avant d’aller vous coucher pour éliminer les allergènes et ne pas se déshabiller dans sa chambre à coucher
  • Aérer les pièces de la maison et surtout la chambre pendant au moins 10 min par jour
  • Préférer faire sécher votre linge à l’intérieur pour éviter que les pollens ne se collent aux vêtements
  • Garder les vitres fermées lorsque vous êtes en voiture
  • Faire du sport à l’intérieur de la maison ou dans une salle de sport pour éviter la surexposition aux pollens
  • Eviter les zones polluées et la fumée de tabac qui augmentent l’irritation de la muqueuse respiratoire.

Pensez aussi à consulter votre médecin ou un allergologue dès les premiers symptômes.

 

Pour les personnes connectées, le RNSA met à disposition deux applications :

  • Alertes pollen, cette application vous permet de configurer jusqu’à 5 pollens et 5 départements favoris. Vous aurez aussi des informations sur la météo et la qualité de l’air.
  • Pollen, celle-ci vous donne une prévision de la pollinisation personnalisée pour les 3 jours à venir dans votre zone.

 

Quels sont les traitements efficaces pour réduire les symptômes ?

Pendant la saison pollinique, vous trouverez conseil auprès de votre pharmacien. Se rincer les yeux au sérum physiologique et le nez avec des sprays à base d’eau de mer de façon quotidienne permet de limiter le contact des pollens sur les muqueuses. Les antihistaminiques permettront de diminuer les symptômes nasaux et oculaires. Certaines molécules comme la cétirizine ou la loratadine sont disponibles en pharmacie sans ordonnance.

Si cela ne suffit pas, veillez à consulter votre médecin, celui-ci vous prescrira d’autres classes médicamenteuses délivrées uniquement sur ordonnance.

Si les traitements sont insuffisants ou mal tolérés, d’autres méthodes plus naturelles existent, notamment en homéopathie avec des souches et des complexes permettant de répondre à la plupart des cas. Enfin, puisque que les allergènes majeurs sont bien connus, la méthode de désensibilisation (immunothérapie allergénique) est une vraie solution. Il s’agit d’administrer une dose progressive d'allergène dans le corps afin qu’il ne le considère plus comme étranger et ne déclenche plus de réaction inadaptée. Ce traitement est prescrit uniquement par un allergologue. Pour les allergies saisonnières, il sera pris de façon discontinue (quelques mois dans l’année).

N’hésitez pas à vous renseigner pour trouver la meilleure solution !

 

Sources :

 

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/591-allergies-traitements-et-solutions-pour-reduire-les-symptomes